La WineTech, association qui regroupe les acteurs et startup de l’innovation dans le vin, présente son tout premier livre blanc à l’occasion  du salon Wine Paris & Vinexpo Paris (Porte de Versailles du 14 au 16 février). Écrite à partir de la thèse professionnelle de Ugo Cathelina, MSc X HEC Entrepreneurs 2021, il fait état des lieux de l’innovation dans le secteur du vin, accompagné d’une cartographie de ses membres et de chiffres clés.

 

UN SECTEUR TRADITIONNEL EN DEMANDE DE RENOUVEAU
Première prise de parole officielle de La WineTech, la présentation de son livre blanc “Innovation dans le secteur viticole français” met en lumière les enjeux d’innovation d’aujourd’hui et de demain dans le monde du vin : deuxième contributeur à la balance commerciale française, le secteur du vin est extrêmement compétitif à l’échelle mondiale comme au sein du territoire.

 

Véritables atouts pour la France, les petites entreprises qui constituent le paysage viticole français développent des technologies pour améliorer le secteur, souvent qualifié de traditionnel, et menacé par le changement climatique. Par ailleurs, la tendance globale actuelle et les nouveaux modes de consommation s’orientent vers des vins de qualité plus abordables et plus accessibles. Une demande devant laquelle la France, réputée pour ses vins de qualité supérieure et son antériorité historique, se positionne bien plus difficilement aujourd’hui.

 

“Le livre blanc de La WineTech dessine un portrait français de l’innovation dans le vin pour mieux adresser les défis de développement des entreprises viticoles. Vin bio, changements climatiques, e-commerce, oenotourisme, nouveaux besoins, méthodes de distribution… L’idée est de pointer du doigt les grands enjeux économiques de la viticulture française, qu’ils soient d’ordre agricoles, commerciaux, écologiques, technologiques, et au delà, ceux d’une souveraineté nationale.” commente Laurent David, président de la Wine Tech.

 

DES PROBLÉMATIQUES DE CROISSANCE 
Ce livre blanc constate également le retard de la France sur le financement des innovations viticoles, fortement dépendantes des plans gouvernementaux. La nécessité de l’hexagone d’être présent sur toute la gamme des vins, et sur tous les marchés se révèle pourtant cruciale, compte-tenu de son potentiel vitivinicole et de l’attention portée à l’innovation sur un territoire comptant 13 licornes. 

 

En ce sens, l’association de La WineTech mise sur l’innovation et la digitalisation en regroupant et accompagnant une soixantaine de jeunes pousses et participera au plan stratégique de valorisation de la filière vitivinicole dans le cadre de French AgriTech. 

 

Au global, ce sont environ 120 start-up estimées pour la verticale WineTech (dont plus de la moitié membre de l’association La WineTech), pour un chiffre d’affaires de 226 millions d’euros au total, 1200 emplois (dont environ 500 prévues en 2022). Côté investissement, relativement peu de fonds ont été levés jusqu’à maintenant (50 millions d’euros) et le montant estimé des besoins s’élève à environ 150 millions d’euros pour l’année 2022.

 

Une cartographie des membres de la Wine Tech accompagne le livre et illustre la belle diversité de solutions technologiques développées, véritables opportunités de croissance pour le secteur de la vigne au verre. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, la reconnaissance d’image, les algorithmes de recommandation, la consommation collaborative, la blockchain, les marketplaces, ou encore l’œnotourisme, les start-up membres de La WineTech entendent assurer la transformation digitale du secteur, et en redessinent certainement déjà le dynamisme.

 

A propos de l’auteur, Ugo Catelina
Ugo a obtenu un master en entrepreneuriat à l’École Polytechnique et HEC Paris (programme X-HEC Entrepreneurs). Il a  auparavant étudié aux Arts & Métiers dans le cadre d’un Master recherche, et y a écrit un article de recherche sur le management des risques dans les startups. Il est également ingénieur diplômé de l’ESTP. Passionné de vin et souhaitant entreprendre dans ce milieu traditionnel sous un angle novateur, il a écrit sa thèse professionnelle sur le sujet de l’innovation dans le secteur du vin, domaine dans lequel il réalise actuellement un projet de création d’entreprise dans le web3.’

 

A propos de la WineTech
Née d’un mouvement spontané d’une poignée de jeunes entrepreneurs, la WineTech a su, en à peine 4 ans, creuser son sillon dans le paysage de la filière vin française. Innovations technologiques, solutions intelligentes, nouveaux usages de consommation… Les opportunités sont nombreuses pour La WineTech de porter haut les couleurs de la viticulture française. Sur un marché mondial de plus en plus concurrentiel, La WineTech fait le pari du virage digital pour redynamiser le secteur, et renouer avec les consommateurs. Aujourd’hui, La WineTech se structure. Désormais au cœur de l’écosystème français de l’innovation viticole, La WineTech se donne pour mission de valoriser toute la chaîne de valeur de la filière vin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *