InVivo, premier groupe coopératif agricole français, est porté depuis 2014 par son plan stratégique, « 2025 by InVivo » et un modèle économique résilient autour de quatre grands pôles d’activité, InVivo poursuit son développement créateur de valeur pour les coopératives, les agriculteurs et l’agriculture française.

Convaincu que l’agriculture du futur sera digitale et durable, InVivo accélère sa transformation numérique et en dévoile les enjeux et initiatives dans son livre blanc « InVivo Tech 2020 ».

Une transformation numérique pour créer de la valeur

Au cours de l’exercice 2016, InVivo a structuré son écosystème d’innovation autour de processus internes
repensés pour accélérer sa transformation et sa croissance, et financer le développement de projets
innovants. La démarche de transformation et d’innovation « InVivo Tech 2020 » est porteuse d’une nouvelle
culture d’entreprise qui favorise l’émergence des talents et des nouvelles idées, d’initiatives prometteuses.
Le groupe est déterminé à ouvrir de nouvelles voies pour relever les défis de l’agriculture et de l’alimentaire
4.0.

« Investir dans les métiers et dans les modes de travail du futur, c’est affirmer notre confiance dans la capacité de
l’agriculture française à produire plus et mieux, à prendre toute sa place dans le jeu mondial. » indique Thierry
Blandinières.

– L’innovation comme culture d’entreprise…

Au printemps 2016, Neovia (ex. InVivo NSA) a ouvert son centre mondial de l’innovation dédié à la
nutrition et la santé animale. Situé à Vannes en Bretagne, We’nov est l’expression de l’innovation ouverte
et coconstruite avec les coopératives et toutes les parties prenantes concernées, de l’éleveur au
consommateur.

Et pour accélérer son expansion dans le domaine de l’agriculture digitale, InVivo Agriculture inaugurera au
printemps prochain son Studio agrodigital à Montpellier, ville pionnière des incubateurs technologiques
en France et en Europe.

La création d’une Maison du végétal dans la région Grand Est viendra prochainement compléter ce dispositif.

– … et accélérateur de croissance

Deux fonds d’amorçage dotés de 5 millions d’euros sont désormais dédiés au financement de start-up
porteuses de projets créateurs de valeur pour les métiers agricoles et grand public du groupe :
• Neovia Venture pour les métiers de la nutrition et santé animale,
• InVivo Invest pour InVivo Agriculture, InVivo Retail et InVivo Wine.

 

Pour une agriculture du futur digitale et durable

D’ici à 2025, InVivo Agriculture ambitionne de devenir un acteur majeur des biosolutions et un leader de
l’agriculture de précision, deux voies d’avenir pour aider les agriculteurs à produire plus et mieux.
Avec l’acquisition de Bioline (biocontrôle) et l’accord de distribution et de co-développement avec Valagro
(biostimulants), le groupe confirme sa volonté de devenir leader sur le marché des biosolutions en France,
en Europe et aux Etats-Unis.

En parallèle, la création de la société Be Api, en association avec 31 coopératives, vise à accélérer le
déploiement de l’agriculture de précision auprès du plus grand nombre d’exploitants sur le territoire
français. Les différents dispositifs proposés par Be Api vont avant tout permettre d’affiner la connaissance
intraparcellaire des sols pour en tirer le meilleur parti, optimiser les interventions culturales et les apports
d’intrants.

Enfin, pour éprouver l’ensemble de ces nouvelles techniques et solutions, InVivo Agriculture va mettre en
place un réseau national de 1000 fermes numériques d’ici à 2020 qui auront une fonction de démonstrateur
et d’accélérateur du déploiement à grande échelle de la « smart agriculture ».
« Le moment est venu de repenser le modèle agricole, de renforcer la compétitivité des filières et d’apporter aux
agriculteurs les outils et solutions pour construire l’agriculture du futur. Une agriculture créatrice de valeur et de
progrès pour les agriculteurs mais aussi pour la société tout entière. » conclut Thierry Blandinières.

 

L’exercice 2015-2016 est marqué par l’aboutissement de la nouvelle organisation d’InVivo Agriculture et
de son business model. Une étape importante a été franchie sur cet exercice avec la structuration du PPA
(Pôle Partenaires Agrofourniture) coconstruit et copiloté avec sept groupes coopératifs régionaux.

Les autres métiers représentés par Semences de France, Life Scientific (produits phytosanitaires post-
brevet), Biotop et Bioline (biosolutions), Smag (data agricole) et Agrosolutions (expertise–conseil agricole) misent sur la recherche de valeur ajoutée en amont, l’innovation et l’internationalisation pour accélérer leur
croissance.

Le PPA, centrale de négociation en produits de santé végétale et semences hybrides, créée il y a un an, a
enclenché une nouvelle dynamique et élargit son périmètre aux génériques. La nouvelle organisation
opérationnelle, avec une très forte implication des dirigeants des groupes coopératifs régionaux partenaires
et une totale transparence des échanges avec les fournisseurs, montre toute son efficacité. Tous les process
ont été analysés permettant l’optimisation des coûts de fonctionnement et des gains de valeur ajoutée de la
centrale.

Pour InVivo Agriculture qui ambitionne de devenir un acteur majeur du biocontrôle et un leader de
l’agriculture de précision d’ici à 2025, la dynamique est en marche avec l’acquisition de Bioline, la création
de la société Be Api dédiée à l’agriculture de précision et l’ouverture du Studio agrodigital à Montpellier.

InVivo Trading et Sigma Terme sont également engagées dans de profondes transformations.
Pour InVivo Trading, l’ouverture d’un bureau à Singapour est la première étape du déploiement global de la société.
Sigma Terme s’engage elle aussi dans une nouvelle étape au travers d’un partenariat avec Caceis, filiale du
groupe Crédit Agricole.
InVivo Agriculture a réalisé sur l’exercice 2015-2016 un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros, dont
1,6 milliards d’euros pour les activités semences et agrofournitures et 2,7 milliards d’euros pour les activités
Grains.

 

L’année 2016 marque un tournant dans l’histoire d’InVivo NSA avec l’adoption d’une nouvelle identité :
Neovia. Ce nouveau nom matérialise le développement accéléré de la société depuis 2010 et souligne son
ambition entrepreneuriale.

Durant cet exercice, Neovia est passée de cinq à sept activités. Ce choix lui permet de structurer et
d’accélérer le développement de son offre de services au niveau mondial dans deux activités à fort potentiel
figurant parmi ses champs d’innovation prioritaires : aquaculture et petcare.
La production aquacole va augmenter de 450 % d’ici à 2040 et représente un enjeu majeur pour les années à
venir. Neovia appréhende ce marché à travers une approche holistique qui va de l’aliment larvaire jusqu’au
pilotage des bassins d’élevage et vise à assurer une production de qualité respectueuse de l’environnement.
L’entreprise y dispose d’ores et déjà de positions de leader dans plusieurs marchés clés : Brésil, Mexique et
Vietnam.

De même, le marché mondial du petfood (73 milliards de dollars), et plus largement du petcare (plus de 100
milliards de dollars) affiche une croissance régulière et rapide. Il s’agit d’un métier contracyclique dynamique
dans lequel Neovia accélère son développement. Neovia bénéficie déjà de positions solides appuyées sur des
marques fortes et un savoir-faire reconnu au Brésil et au Mexique.
En 2015-2016, Neovia a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros en hausse de 8 %.

 

Multimarque, multiformat et multicanal, lnVivo Retail consolide sa position de leader de la jardinerie et
développe une activité alimentaire solide autour de Frais d’Ici. L’activité de mise en marché assurée par
Néodis poursuit une stratégie de croissance qui s’appuie sur la captation de valeur ajoutée en amont par
l’acquisition d’entreprises de production ou de négoce de produits destinés aux circuits verts.

Sur un marché national en retrait de 2 à 3 %, le réseau Gamm vert affiche un chiffre d’affaires stable. Les
ventes de végétaux ont continué de progresser, portées notamment par les nouvelles offres. Le nouveau
concept de pépinière proposé depuis deux ans s’installe progressivement : 100 magasins étaient rénovés à
l’automne 2015, 200 au printemps 2016. Après la pépinière, l’enseigne revisite sa serre chaude.
Deux ans après son lancement, le concept de distribution alimentaire développé en franchise, Frais d’Ici,
est installé. Son positionnement autour de la promesse « Mangez frais, achetez local » est plébiscité par les
clients. Avec son offre issue à 70 % d’agriculteurs locaux et régionaux, Frais d’Ici est aujourd’hui le seul
réseau qui garantisse un sourcing régional et une traçabilité des produits depuis le producteur. Pour
accélérer l’implantation de l’enseigne, le Groupe souhaite déployer l’enseigne Frais d’ici sur les
emplacements adaptés de Gamm vert en réduisant la surface des jardineries. Comme pour le magasin de
Auch, ouvert au printemps 2016, adossé à un Gamm vert, tout en conservant la même ligne de caisses. 70
magasins pourraient ouvrir sur ce modèle d’ici à 5 ans.

La dynamique marketing de Néodis est en marche. Lancée fin 2015, la gamme d’aliments chiens super
premium Pure Origine a rencontré un écho très favorable en distribution. Une gamme d’aliments chats Pure
Complicity est en préparation. Le petfood, activité principale de Néodis, représente les deux tiers de son
chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires 2015-2016 d’InVivo Retail est de 543 millions d’euros, en hausse de 3 %.

 

En juillet 2015, InVivo créait InVivo Wine avec pour ambition de développer les exportations de vin
français en fédérant les coopératives viticoles autour d’un projet créateur de valeur.

Une étape supplémentaire a été franchie en fin d’année avec la création d’une section vin au sein d’Union
InVivo qui a permis d’ouvrir l’adhésion aux caves coopératives. Au cours du premier semestre 2016, 22
coopératives ancrées sur les différents terroirs viticoles (Bordeaux, Rhône, Sud-Ouest, Languedoc,
Roussillon, Beaujolais) ont adhéré à la section Vin de l’Union InVivo. Fort de cette base viticole, le pôle vin
d’InVivo est en mesure de maîtriser la qualité des vins pour développer son portefeuille de marques.
Actionnaire à hauteur de 22 % de Vinadeis, InVivo Wine a pour ambition d’accélérer son développement
dans les pays où la consommation de vin augmente, notamment en Amérique du Nord et en Asie, mais aussi
dans les grands pays européens et en France, fief de ses marques.

Une réflexion est engagée pour développer une offre France portée par d’autres marques fortes
complémentaires de Cordier : Mythique (Méditerranée), Le Val (Languedoc-Roussillon), La Bastide
(SudOuest), Louis Tête (Beaujolais, Bourgogne), Terre des templiers (Collioure, Banyuls).

Le renforcement des liens entre InVivo et Vinadeis conforte l’objectif de faire grandir une plateforme de
développement global qui permettra de maîtriser la supply chain en France et à l’export, d’accélérer la
croissance externe notamment dans la distribution, de créer des marques et de développer les segments à
forte valeur ajoutée (grands crus, grands vins, bio).

Sur cet exercice InVivo Wine réalise un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.