Paris, le 27 septembre 2021 Les huit usines du Groupe coopératif Cristal Union lancent leur campagne sucrière.  Après une campagne agricole difficile en 2020, liée à une épidémie de jaunisse de la betterave qui a amputé les rendements de 30 % au niveau du Groupe, les perspectives sont bien meilleures cette année. 

Près de 13 millions de tonnes de betteraves devraient être travaillées par l’ensemble des usines du Groupe au cours de la prochaine campagne pour une durée moyenne de campagne de 105 jours, après la campagne décevante de 2020 (10 millions de tonnes de betteraves travaillées en 90 jours de campagne). 

De bonnes conditions agricoles

Si l’année 2021 a été marquée par une météo particulièrement fraîche et humide, avec un déficit d’ensoleillement et de température, et des précipitations importantes durant l’été, les conditions météorologiques ont néanmoins été, au global, favorables aux betteraves dans l’ensemble des régions betteravières. 

Les maladies ont été bien contrôlées grâce à des interventions précoces notamment contre la cercosporiose et autres maladies foliaires, et la présence de jaunisse dans les parcelles non protégées par les néonicotinoïdes est restée limitée.

Un grave épisode de gel a toutefois touché les champs de betteraves de beaucoup de nos coopérateurs en avril dernier. En fournissant gratuitement et très rapidement de nouvelles semences à ses planteurs impactés, Cristal Union s’est montré solidaire dans l’intérêt global de la coopérative et l’intérêt commun de ses 9.000 coopérateurs. Les re semis sont d’ailleurs une réussite, les betteraves ont eu le temps de se développer tout l’été, sécurisant l’approvisionnement des usines pour la prochaine campagne. 

Le rendement prévisionnel moyen attendu au niveau de l’ensemble des bassins betteraviers de Cristal Union, proche de la moyenne sur 5 ans de 13,5 tonnes de sucre par hectare, reflète les conditions plutôt favorables de l’année.

Une gestion maîtrisée des lots non conformes ADAMA

Plusieurs centaines d’agriculteurs coopérateurs de Cristal Union ont par ailleurs été victimes de la livraison de lots non conformes d’herbicides produits par la société ADAMA. 

Déterminé à assurer un risque zéro, dans un strict respect du principe de précaution et des directives de la DGAL, Cristal Union a pris toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de ses productions de sucre et d’alcool. Aucun produit alimentaire ne sera donc fabriqué à partir des betteraves concernées qui ont été détruites au champ (pour les betteraves traitées avec les lots d’herbicide Marquis pollués par des molécules interdites en Europe), ou qui seront isolées et transformées en éthanol carburant (pour les betteraves traitées avec les herbicides Goltix duo et Tornado combi, contaminés par des molécules destinées aux céréales). Ces dernières betteraves seront traitées à part sur les sites d’Arcis-sur-Aube, Sillery et Corbeilles-en-Gâtinais pour la production de sirops destinés à fabriquer de l’éthanol en intercampagne.

Un outil industriel performant, des investissements continus sur les sites 

Grâce aux investissements conséquents et très réguliers dans nos outils industriels, à hauteur de 120 millions d’euros sur les deux dernières années, Cristal Union dispose d’un outil industriel particulièrement performant et durable.  Durant l’intercampagne 2021, de nombreux travaux ont à nouveau été entrepris sur tous les sites dans l’objectif d’accroître la flexibilité des outils et leur performance énergétique et environnementale, en droiteligne avec les objectifs ambitieux du Groupe de réduction de son empreinte environnementale.

Parmi les projets majeurs de l’année, et à titre d’exemple, les capacités de production et la flexibilité de la distillerie d’Arcis-sur-Aube ont été dopées par la mise en œuvre de deux nouvelles unités de production. L’installation de nouveaux récupérateurs d’énergie va permettre aux sucreries d’Arcis et de Bazancourt de réduire respectivement leur consommation d’énergie de -5 % et -3 % au cours de cette campagne. Sur le site de Pithiviers, un nouvel entrepôt de stockage de produits conditionnés a été mis en place pour optimiser le fonctionnement des lignes de conditionnement industrielles 24h/24h, 7j/j.

Dates de démarrage des campagnes betteravières

  • Fontaine-le-Dun : 16 septembre
  • Arcis-sur-Aube : 24 septembre
  • Bazancourt : 24 septembre
  • Corbeilles-en-Gâtinais : 24 septembre
  • Sillery : 28 septembre
  • Sainte-Émilie : 29 septembre
  • Pithiviers-le-Vieil : 29 septembre
  • Erstein : 6 octobre

De belles perspectives

Les prévisions sont de bon augure pour le Groupe Cristal Union dont l’excellente performance financière lui permet, cette année encore, d’augmenter la rémunération de ses agriculteurs coopérateurs. En outre, à l’échelle mondiale, les cours du sucre suivent une évolution nettement positive, laissant apparaître des perspectives clairement favorables plaidant pour un renforcement de la culture de la betterave dans nos régions avec une augmentation des surfaces.

Pour cette prochaine campagne, conformément aux orientations annoncées par l’Assemblée Générale de la Coopérative, Cristal Union vise un prix moyen d’au moins 27 euros la tonne de betterave (contre 25,5 euros en 2020). L’objectif est d’atteindre 30 euros la tonne à moyen terme. 

« Après une année 2020 difficile, nous retrouvons cette année des prévisions de rendement dans la moyenne 5 ans. Les investissements continus menés sur notre outil industriel vont nous permettre d’atteindre d’excellents niveaux de performance y compris énergétique, avec une durée moyenne de campagne au-dessus des 100 jours. Tout cela dans un contexte de marché porteurs. Tous les indicateurs sont au vert pour insuffler de l’optimisme à nos coopérateurs ! » souligne Xavier Astolfi, Directeur Général Adjoint de Cristal Union

« Malgré les aléas météorologiques, nous retrouvons de bons rendements cette année et c’est une première satisfaction. L’excellent fonctionnement de notre outil industriel va permettre de tirer le meilleur parti de nos betteraves, et avec l’embellie des marchés du sucre et de l’alcool, nous pouvons d’ores et déjà annoncer des perspectives de rémunération revues à la hausse pour nos coopérateurs. Cette année nous allons démontrer, une nouvelle fois, la performance et la robustesse de nos outils, de notre modèle économique, de notre coopérative. »souligne Olivier de Bohan, Président de Cristal Union

A propos de Cristal Union :

Le Groupe Cristal Union figure parmi les premiers producteurs européens de sucre et d’alcool. Il est principalement implanté sur le territoire français et réalise une part significative de ses ventes à l’étranger. Le Groupe rassemble plus de 2 000 collaborateurs et 9 000 coopérateurs. Sa gouvernance, son organisation et son fonctionnement reposent sur le modèle coopératif. 

https://www.cristal-union.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *