Le mouvement « Pour une  Agriculture du vivant » rejointAgro EDI Europe :

les échanges numériques au cœur de la transition agroécologique

Acteur majeur et facilitateur du développement de standards d’échanges numériques de données pour le secteur agricole, Agro EDI Europe (AEE) élargit son champ d’action en faveur de la transition agroécologique en annonçant un partenariat avec le mouvement « Pour une Agriculture du vivant ». L’expertise respective des deux protagonistes doit permettre la création de nouveaux standards d’échanges numériques pour accélérer la transition alimentaire et agricole.

Paris, le 26 mai 2021. « L’adhésion du mouvement Pour une Agriculture du Vivant au sein de notre association marque une nouvelle étape dans notre mission d’harmonisation des échanges numériques pour l’agriculture : ensemble, nous ouvrons de nouvelles perspectives où la valorisation des données répond aux enjeux de la transition agroécologique » se félicite Jérôme Calleau, Président d’Agro EDI Europe (AEE) et également Président délégué d’InVivo, l’union des coopératives agricoles, à l’origine de l’association.

Unanimement reconnu, le travail d’AEE facilite au quotidien les échanges et le partage de données numériques entre les acteurs de la supply chaîne agricole et agroalimentaire avec la création de 7 standards internationaux et près de 9000 données codifiées au sein de 54 référentiels. Ces travaux sont à l’origine de la réussite de nombreux projets, comme par exemple la traçabilité totale des céréales du champ à la baguette pour la filière CRC (Culture Raisonnée Contrôlée).

Une expertise technique sur laquelle le mouvement Pour une Agriculture Du Vivant, peut désormais s’appuyer pour enrichir et concevoir de nouveaux référentiels numériques inédits issus de ses travaux dédiés à la transition agricole et alimentaire. « Jusqu’à présent, les échanges de données sont majoritairement basés sur des critères techniques, nous proposons d’y intégrer des définitions agronomiques et biologiques basées sur le vivant afin d’optimiser leurs utilisations pour la transition agroécologique » souligne Anne Trombini, Directrice de Pour une Agriculture Du Vivant

A propos d’Agro EDI Europe : AEE est une association qui a pour vocation de regrouper l’ensemble des acteurs économiques de l’agriculture et de l’agroalimentaire (entreprises publiques et privées, distributeurs, collecteurs, centres de gestion et experts comptables, syndicats professionnels, centres techniques…), que ce soient des filières déjà structurées, des entreprises individuelles ou des organismes intéressés, autour du développement du numérique et de l’EDI (Echange de Données Informatisé) dans l’amont agro-alimentaire.. www.agroedieurope.fr

Riche de plusieurs années d’expérimentation sur le terrain avec ses adhérents (agriculteurs, agronomes, entreprises de l’amont et de l’aval, tels que le Groupe Soufflet ou encore Système U), Pour une Agriculture du Vivant vient de dévoiler le premier outil de mesure de la transition agroécologique : l’Indice de Régénération (IR). Cet indice, mis à disposition en open-source et ouvert à tous les types d’agriculture, a pour but de mesurer la santé des sols, la vitalité des écosystèmes et la diversité des paysages. L’IR a également pour objectif de créer les bases d’un langage commun afin de faciliter la coopération au sein des filières, ainsi que les échanges entre producteurs et consommateurs. Il est validé par un Comité Scientifique pluridisciplinaire reconnu ainsi que par des agriculteurs et des techniciens, qui sont garants de sa pertinence technique et scientifique. D’ici fin 2022, Pour une Agriculture Du Vivant a pour objectif de développer l’Indice de Régénération pour toutes les productions végétales et animales. « Les indicateurs de mesures et de résultats qui le composent intégreront naturellement les nouveaux référentiels d’Agro EDI Europe » conclut Jérôme Calleau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *