Lutte contre le réchauffement climatique – CGB

Par la Confédération Générale des planteurs de Betteraves

La Confédération Générale des planteurs de Betteraves accompagne ses  adhérents dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Il y a plusieurs actions au niveau de la filière dans le but de réduire la terre transportée dans les chargements de betteraves, et ainsi de réduire les émissions de CO² :. au niveau du choix de la semence: la quantité de terre attenante varie suivant les variétés, c’est lié notamment à  la forme de la betterave et du sillon saccharifère plus ou moins prononcé qui retient la terre. au niveau de l’opération de récolte: le choix de la date d’arrachage en fonction des conditions climatiques précédant et au moment de l’opération (il convient de ne pas arracher lorsque la terre est trop humide), le réglage des arracheuses de betteraves (qui comportent des dispositifs pour éliminer la terre) vont influencer la quantité de terre attenante aux betteraves mises en silos;

Copyright Gontran Bouchot

A NOTER que les planteurs de betterave participent financièrement au traitement de la terre en fonction de seuils fixés par l’entreprise sucrière. Ils ont donc tout intérêt à en laisser le moins possible.

. Lors de la reprise des silos de betteraves, la plupart des entreprises sucrières ont mis en place des déterreurs. Actuellement environ 80% des betteraves sont déterrées avant le chargement dans les camions de transport.
Les entreprises sucrières et les instituts techniques (ITB, ARTB) recommandent également en fin de campagne d’arrachage de bâcher les silos de betteraves le plus tôt possible, ce qui permet d’assécher la terre attenante et ainsi d’améliorer l’efficacité de cette opération de  déterrage (le bâchage permet également de protéger les betteraves du gel).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*