Marché des matières premières agricoles : un indicateur neutre à haussier pour 2020

A l’occasion de sa 4ème édition, le Paris Grain Day a rassemblé 250 acteurs et experts internationaux du secteur des grains.

Ils ont échangé sur les différents drivers du marché des matières premières agricoles et conclu à un indicateur très légèrement haussier pour 2020.

« Le Paris Grain Day Consensus affiche une tendance neutre à haussière pour l’année civile 2020 avec une note de 3.08 sur 5 (5 étant très haussier) », annonce Michel Portier, directeur du Paris Grain Day.

Il est supérieur à l’indicateur de 2019 qui s’élevait à 2,55, un consensus légèrement baissier. Issu du vote de l’ensemble des acteurs internationaux de la filière des matières premières agricoles, il reflète leur sentiment sur le marché à l’instant t sur l’ensemble des drivers du marché.

 

Selon les experts présents, 3 éléments de marché majeurs sont à suivre en 2020 :

  • La région de la mer Noire reste un grand concurrent de l’origine française pour le blé tendre. L’accent a été mis sur l’actuelle mainmise de la banque d’état VTB sur le marché russe.
  • En maïs, la faible demande sur le marché américain laisse peu de perspectives pour une reprise des cours.
  • Au vu de son développement agricole et logistique, le Brésil devrait rester un exportateur majeur de soja vers la Chine et ce, malgré le nouvel accord commercial entre l’empire du milieu et les USA. Cependant, il faudra suivre l’évolution de la demande chinoise à la suite de la fièvre porcine africaine et du coronavirus car le pays va accentuer sa demande en huile au détriment du tourteau.

 

Plus généralement, les opérateurs de marché s’accordent sur le fait que les fortes tensions géopolitiques influenceront davantage les fondamentaux en 2020. Ils ont également expliqué que l’activité du fret maritime et notamment le Baltic Dry Index devaient être suivis de prêt.

 

La reprise économique mondiale demeure balbutiante comme en témoignent encore les politiques monétaires accommodantes des banques centrales. L’incertitude et la prudence seront donc encore de mise chez les opérateurs dans les prochains mois, renforcées par des inconnues géopolitiques comme sanitaires.

 

Le Paris Grain Day 2020 a rassemblé environ 250 professionnels, dont 32 % d’internationaux originaires de 21 pays.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*